xav bidule

09 mai 2021

Petite semaine

Bonne petite semaine à tous ceux qui ont la chance de faire le pont. Pour ma part, elle se fera confiné dans mon petit appart, dans mon immeuble qui semble bien devenir un mini cluster (je reste sage chez moi, en dépit de Brad Pitt qui disait bien que "pour survivre, il faut bouger" ; désolé Brad, je tente le coup).

J'ai réutilisé une image d'une épisode de Simon's cat pour faire la chambre, ça rend pas mal =)  L'idée est encore à travailler.

Musique ICI


arrivée de colis

~ Le courrier ~

 

 

Posté par xavounette à 22:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 mai 2021

Petit travail de posture. Je dois bien avouer avoir mis la colo de côté. sont-y pas coolos ?

Musique ici.

 

au comptoir~ regard de braise ~

Posté par xavounette à 20:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2021

speed bidi

Nouvel exercice de planche, mais avec beaucoup moins de temps pour le faire avec la reprise du taf. alors d'un côté il y a encore un entraînement à fournir niveau design des personnages. Je réfléchis à refaire Lucile la maman pour dire la vérité. J'hésitais à ne faire que 3 cases sur toute la largeur ne montrant que Lucile, pour renforcer l'idée de monologue, mais j'aime bien aussi la répétition d'elle du haut vers le bas (idem pour son fils), du coup ça donne du rythme. Et peut-être recommencerais-je la 5ème case. 

Commentez, aimez, partagez, followez (..ah non, c'est pas le bon endroit). F'in bref, si vous avez aimé dites-le les loulous tout doux.

Musique ICI (je l'avais oublié celle-là, je suis en train de la réapprendre, elle est "abusée-coolos")

 

Planche discussion contre le lit~ L'annonce ~

 

Depuis les premières semaines du conflit, plus personne n'accordait la même valeur aux objets qui les entouraient. Tout ce qui pouvait rappeler un proche parti dans le nord était à présent chéri et conservé, discrètement, mais bien à l'abri de l'oubli. Un sourire mélancolqiue refaisait surface.

Alors, quand la réalité refit surface et que les nouvelles de soldats morts pour la France apparurent, ce fut très difficile. Surtout pour le premier du village à vrai dire. Aussi maldroit que cela soit de comparer le malheur des gens, personne au village ne saurait dire à quel point M. Dubois fut soufflé. L'annonce sembla si irréelle et impossible. Lui qui était si fier de son unique fils, qui lisait que tout se passait si bien là-bas, il n'en revenait pas. Après l'annonce, il s'enferma chez lui, ne répondit à personne ; le lendemain on s'inquiéta de ne pas avoir de nouvelles mais on ne le trouva pas chez lui ; deux jours plus tard on le retrouva mort derrière un arbre dans le vallon de Rachonne.

A partir de ce jour, la guerre était devenue réelle. Et tout le monde quitta son sourire mélancolique pour arborer une mine inquiète.

Posté par xavounette à 16:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 mai 2021

poils blancs

Je reste sur des petites têtes, tant pis ^^ Mais il me faut une banque de petites têtes, et surtout des vieux. il ya encore du travail !

Musique ICI. 

père Matthieu

Claude~ Père Matthieu et Claude ~

 

Posté par xavounette à 10:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2021

Mercredi loulali

Musique ICI.

Lucile test

Lucile test 02~ Lucile ~

 

Posté par xavounette à 12:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2021

Bigre, un gros trou

Exercice de style, une page aléatoire. Dites ce que vous en pensez !

Musique !

 

planche Louis & Mireille face au gouffre copie

~ Le gouffre des éléphants ~

 

Les légendes pullulaient sur ce gouffre. Surtout des histoires de revenants de jeunes âmes égarées par un chagrin d'amour, une bouteille d'alcool trop vite vidée, une vengeance facile à assouvir, et j'en passe. En réalité, on n'avait pas ressensé une seule mort depuis bien longtemps. Tout le monde connaissait bien les règes, et pour ceux qui étaient de passage, on leur déconseillait de sortir la nuit et les jours de brouillard.

La vraie question était de savoir pourquoi le village avait été construit près de cette immense trou. Ou plutôt était-ce la terre qui s'était déchirée en deux il y a longtemps ? Les légendes pullulaient comme je disais. La vraie raison, que l'on trouvait quelque part pour peu que l'on fût un peu érudit, il fallait la chercher du côté du vieux pont. 
Il y a bien longtemps, traverser les Alpes était un calvaire. Alors un pont fut construit par le seigneur local pour proposer une nouvelle route, bien plus simple, plus rapide et moins dangereuse. On y installa un douanier pour payer la taxe de passage, ce fut le premier habitant. Il vivait toute l'année dans une petite chaumière accoudée au trou béant. Au dessus de sa porte était gravé un éléphant, animal que le seigneur local avait pu voir lors de ses batailles, dans le lointain Orient. Cet animal était si imposant et terrifiant qu'il le garda comme symbole de sa puissance. Un jour, on construisit à côté de sa maison une auberge, pour les voyageurs de passage. Un forgeron s'y installa, et ainsi de suite. Le pont est toujours là mais est beaucoup moins utilisé (bien qu'il n'y ait plus de taxe à payer depuis longtemps), d'autres routes sont maintenant apparues et offrent une alternative avantageuse. Mais par temps de forte tempête, il est un moyen relativement sûr de rejoindre la route pour la Suisse.

Le gouffre des éléphants, ce n'est pas son nom officiel mais le nom que les villageois lui ont donné, par péché d'orgueil. Le pont quant à lui, a été détruit par un éboulement de terrain il y a de cela quelques mois, et est actuellement en reconstruction. En attendant, le courrier a bien du mal à arriver, ce qui est, vous en conviendrez, particulièrement ennuyeux en temps de guerre.

 

Posté par xavounette à 16:28 - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 avril 2021

petit plaisir dominical

Oui je sais : un Xavbidule ça va rien poster pendant des mois et là y a deux posts le même jour. "Trop abusé" diraient les loulous d'aujourd'hui.

Petit test sur le cadrage. Je ne voulais pas mettre de cadre mais force est de constater que le blanc un peu trop présent de la neige l'impose je pense. Je l'ai fait à main levée, je trouve que ça rend mieux que les cadres automatiques. Bref, c'est une affaire à suivre.

Musique ICI.

 

Fière et intriguée cadre

Fière et intriguée~ fierté et petit jus à la fraîche ~

 

Mireille, du haut de ses sept hivers, regardait sa mère parler sans s'arrêter. Le dimanche, au village, elle était toujours très dure, et n'aimait pas beaucoup se mêler aux autres. Elle était toujours sèche avec eux, et ne parlait que pour dire des choses utiles. Son grand plaisir dominical donc, c'était de vite quitter tout ce monde pour se retrouver seule avec ses enfants et leur parler. C'était le moment où elle ne s'arrêtait plus, un vrai moulin. Cela avait même quelque chose de magique. En tout cas, Hugo et Mireille étaient bien les seuls à voir leur mère sous un autre jour grâce à ces instants. Une fois rentrés à la maison, la vie reprenait son cours normal. Mais sans Papa.
Alice n'était pas comme cela avant. Tous auraient dit qu'elle était "lumineuse", c'était ce qui lui allait le mieux. Mais la guerre, son mari arraché qui était tout, absolument tout pour elle, cela l'avait profondément chamboulée. Il ne restait que ce petit oasis, le temps d'une fin de matinée, après la messe, pour lui rappeler à elle-même qui elle était. 

En réalité, si Alice n'aimait pas ses réunions post-prière, c'était par jalousie. Son mari ne savait pas écrire, ou très mal, et en avait terriblement honte. Si honte qu'il le cachait. Et donc, pas de lettre. Il aurait très bien pu demander à un confrère de l'aider, mais elle ne le connaisait que trop bien, il en était incapable. On l'aurait forcé à se dévoiler qu'il se serait enfermé dans un mur de brique. Alice savait que cela était si important qu'elle se refusait à le dire aux autres villageois. Pas de lettre donc, juste une fidélité éternelle des deux côtés, et une jalousie féroce, qu'elle gardait en elle, camouflée sous une carapace de pierre.

Ce jour-là, Hugo était resté à la maison avec sa grand-mère parce qu'il était malade. Mireille se risqua donc à lui poser une question.

 

Posté par xavounette à 16:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Happy family

Une mini famille. J'ai un peu choisi ce orange rapidement pour les cheveux roux, et finalement, ça me plaît bien. Après je ne dis pas que je ne la changerai pas. A voir. 

Musique ICI !

Alice, Mireille et Hugo

 

~ Alice, Mireille & Hugo ~

Posté par xavounette à 10:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 avril 2021

Les jumeaux

Musique ICI.

 

les jumeaux fake page~ Le goûter, instant de bonheur ~

 

Joseph et André allaient, comme chaque dimanche après la messe, et comme la plupart des villageois qui n'étaient pas partis au front, se réfugier au bar de dame Jeanne pour profiter d'un peu de sociabilité. En ces temps troublés, ces moments leur étaient chers, chacun goûtant aux délicieuses pâtisseries proposées par la cuisinière-tenancière, aidée de ses deux enfants qui avaient eu la chance de ne pas être assez vieux pour être inquiétés par la mobilisation.

Ces pâtisseries avaient beau être délicieuses et toujours exécutées d'une main de maître, leur goût changeait invariablement, avec les discussions. Selon si on se lisait les lettres reçues par les fils et les maris, si le maire avait été tenu informé d'hommes tombés au combat, si une permission avait été accordée et maintenue et que l'être aimé devait arriver le lendemain. On pouvait passer du doux-sucré au salé-amer, mais toujours on y retrouvait une forme d'apaisement, dû au savoir-faire des petites mains aux fourneaux certes, mais aussi, et surtout, à la tradition rassurante qu'inspirait ces collations.

Et chaque dimanche, on pouvait retrouver André et Joseph, se mêlant à la foule et finissant toujours tous les deux seuls sur une table du fond, pour discuter de tout et de rien, comme ils l'ont toujours fait, et comme ils le feront jusqu'à la fin. 

La conversation du jour s'était portée sur de nombreux sujets : la santé d'André, le prêtre qui décidément, on l'aime bien mais on n'y comprend plus rien, la lettre pleine d'amour que Lucile avait reçue, la dernière lecture de Joseph et ce qu'ils allaient bien pouvoir faire à ce traître de père Milagne.

 

 

jumeaux à table 00

Pulp fiction 01

Posté par xavounette à 16:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2021

D'toute façon, la montagne, c'est des vieux et du yodel.

Dessin du jour, deux vieux messieurs, il m'en faut ! alors je fouille sur les internets à la recherche de vieille photos m'inspirant. Le chapeau est normalement un truc traditionnel des Alpes. Il va falloir que je fasse un effort à varier la teinte des cheveux =)

Musique ICI  (alors vraiment désolé, je parle pas du tout la langue de Goethe et je n'ai trouvé -très rapidement- que des sources allemandes concernant cette chanson ; j'ai vu des montagnes, du yodel, je me suis dit que ça ferait l'affaire ; et pis de toute façon c'est très joli alors prenons-la pour ce qu'elle est hein ? ^_^)


vieux 01~ Joseph ~ 

vieux 02

 

 

~ André ~

 

 

Posté par xavounette à 13:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]